Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Akfadou

Date de création: 21-02-2022 18:28
Dernière mise à jour: 21-02-2022 18:28
Lu: 124 fois


ENVIRONNEMENT – REGION   AKFADOU

 

Akfadou est une commune de la wilaya de Béjaïa située dans la région de Petite Kabylie en Algérie. Elle dépend administrativement de la daïra de Chemini . La commune est réputée pour son massif forestier très riche en espèces végétales et animales.

Le nom Akfadou provient de la contraction des mots « akfuḍ̣̣ » et « aḍ̣̣u » qui signifient respectivement « multiple ou excès » et « vent » (kabyle Ixef bw addu). Ce nom rappelle la rigueur climatique dans cette région surtout en hiver où les vents froids soufflent en rafale et les neiges abondantes isolent souvent les petits villages. Lors de l’exploration de la Kabylie par l’occupant français en 1850, le mot Akfadou fut traduit par la cime au vent.

L'Akfadou est un massif montagneux de la Kabylie. Il prolonge vers le Nord-Est le Djurdjura et s'étend de Tizi Icelladen à l'Est jusqu'à Yakouren à l'ouest. Il fait office de point de jonction entre la haute et la basse Kabylie. Orienté plein Est, il fait face à la vallée de la Soummam.

La région est dominée par deux sommets, l'un à l'ouest surplombant le plateau d'Akfadou où est implantée la station de la TDA (ex-RTA) atteint 1 623 m, l'autre à l'est Azrou Taghat culmine à 1 542 m d'altitude. Les conditions climatiques sont très rudes . La neige y est abondante en saison froide et les pluies dépassent 2 000 mm par an.

Plusieurs villages composent la commune d'Akfadou : Ait AllouaneAit Amara, Ait Saada, Aourir, Farhoun, Il-VatenImaghdacene, KhlilMezouara, Rezag, Tagroudja, Tapount, Taourirt, Tizemourine, Ziwi.

Le point le plus haut de la commune est situé dans le village de Imaghdacene dont l'altitude atteint les 1100 m. La point le plus bas se trouve à l'entrée de la commune, au village de Tapount, soit 620 m.

ENVIRONNEMENT : L’Akfadou, vaste et féerique massif forestier chevauche deux wilayas, Tizi Ouzou
et Béjaïa.

L’Akfadou l’un des plus grands massifs forestiers de l’Algérie, voire même d’Afrique du Nord ; cette merveilleuse richesse écologique n’est pas à l’abri des effets destructeurs des changements climatiques, des feux de forêt et des agressions perpétrées par des citoyens inconscients des conséquences néfastes de leur comportement. Ce massif est composé d’essences diverses, principalement le chêne vert et afarès, de châtaigneraies, d’une cédraie, d’aulnaies, d’ifs et de houx. Il est peuplé de plusieurs espèces d'animaux, dont des oiseaux. Massif plus pluvieux, cet espace, qui était classé Parc national, n’a malheureusement pas joui d’un statut officiel après l’indépendance.
L’Akfadou s’étend sur plus de 10.000 ha à cheval sur les wilayas de Béjaïa, de l’Akfadou-Est avec une superficie de 5.400 ha, et Tizi-Ouzou, Akfadou-Ouest avec 4.600 ha. Le 20 janvier 1925, une partie de cette forêt (2 115 ha) a été classée Parc national sous le N°370. Ce statut n’a pas été, hélas, maintenu avec les 10 parcs nationaux classés entre 1984 et 2003, déplorent les défenseurs de l’environnement. La forêt offre une multitude de sites touristiques et historiques en attente de travaux d’aménagement et de promotion pour développer l'écotourisme, le tourisme de montagne, et pourquoi pas le tourisme de l’histoire et de la mémoire. On y dénombre 484 espèces et sous-espèces végétales, représentant 16,50% de la flore du nord de l’Algérie, 171 espèces de plantes médicinales et 59 espèces de mousse, 16 espèces de mammifères, dont 10 sont protégées, et 81 espèces d’oiseaux représentant 27 familles