Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Les Algériens et leur Histoire-Sondage Ecotecnics/Le Soir d'Algérie, Sam 15 juillet 2021 (IV/IV)

Date de création: 16-07-2021 17:24
Dernière mise à jour: 16-07-2021 17:24
Lu: 838 fois


HISTOIRE- ETUDES ET ANALYSES- LES ALGERIENS ET LEUR HISTOIRE-SONDAGE ECOTECNICS/LE SOIR D’ALGERIE S 15 JUILLET 2021 (IV/IV)  

Près de 80% pour que la France présente ses excuses au peuple algérien pour ce qu’il a subi durant la colonisation

La question à laquelle les sondés étaient invités à répondre était la suivante «Parmi les Algériens, certains pensent que la France doit présenter ses excuses au peuple algérien pour ce qu’il a subi durant la colonisation et d’autres non. Vous-mêmes pensez-vous que la France doit présenter ses excuses au peuple algérien ?» Les modalités de réponse étaient «oui», «non» ou bien «ne sait pas». La question était, bien entendu, traduite en arabe, et, dans la très grande majorité des cas, c’était la version arabe qui était posée.
Les réponses à cette question montrent que près de 78% des Algériens voudraient que la France présente des excuses. La proportion du non est, elle,
de 15%.
Une proportion aussi importante des Algériens qui voudraient que la France présente des excuses a pour effet des différences assez peu importantes entre les différentes catégories de la population classée selon le genre, le niveau d’instruction, la situation individuelle, la région ou le milieu de résidence (urbain ou rural).
Un des effets intéressants à tester est celui de l’âge. On peut penser en effet que cette question n’est pas vécue de la même manière par les plus âgés qui peuvent avoir des souvenirs de la période coloniale et surtout de la guerre, comme les personnes qui ont plus de 65 ans, ou bien qui ont vécu l’immédiat après-guerre, comme les plus de 50 ans, et les générations qui ont suivi pour qui la guerre et, encore plus, la période coloniale sont beaucoup plus lointaines. Cette tendance apparaît bien quand on procède à des regroupements selon les catégories d’âge précédentes. Mais elle devient plus mitigée avec des groupes d’âge plus fins (graphique), ce qui veut dire qu’il y a d’autres facteurs qui entrent en jeu. Ce qui semble apparaître est le constat suivant : une proportion moindre pour les moins de 34 ans pris globalement. Ensuite, une croissance de la proportion du oui jusqu’au groupe d’âge de 35 à 64 ans et enfin une forte chute ensuite à partir
de 65.

Le phénomène semble lié à la plus ou moins grande connaissance de l’histoire de la guerre d’indépendance restituée dans les réponses aux questions que nous avons posées sur la connaissance des événements relatifs à différentes dates historiques. Les proportions obtenues sont, toutefois, trop proches pour qu’on puisse se prononcer, tenant compte de la marge d’incertitude. (1)

De quelle manière le fait de vouloir ou non que la France demande des excuses est-il lié au jugement que les personnes ont des réalisations de l’Algérie après l’indépendance (voir notre article à ce sujet) ?
Cette appréhension est résumée dans la réponse à la question «Comment percevez-vous les réalisations de l’Algérie 59 ans après l’indépendance?» Les modalités de réponse vont de «très peu satisfait» à «très satisfaisant».
Le croisement des deux variables ne fait pas apparaître de différences notables.
Ce constat est important car il illustre le fait que la demande d’excuses à la France n’est pas liée au jugement sur la manière dont a évolué l’Algérie après l’indépendance. Un courant important de l’opinion française relie, en effet, les excuses de la France à l’histoire de l’Algérie après 1962.

(1) Si on en tenait compte, on devrait distinguer entre les personnes qui connaissent seulement un ou deux événements ou aucun et celles qui connaissent trois événements ou plus.

Tout savoir sur ECOtechnics
Ecotechnics est un cabinet d’études économiques et sociologiques fondé en 1989 par Saïd Ighilahriz, ingénieur statisticien économiste. Il active dans le domaine des études macroéconomiques et sectorielles, des études marketing et des sondages d’opinion. Il a été un pionnier des sondages d’opinion pour les médias avec un premier sondage en 1996 dans le quotidien La Tribune. Il en a réalisé de nombreux autres par la suite, pour le quotidien El Watan notamment. Il le fait aussi pour des associations, des administrations ou des organismes internationaux.
Ecotechnics réalise des enquêtes statistiques pour des administrations ou des organismes internationaux. Une des principales activités d’Ecotechnics a trait aux études de marché pour les entreprises.
Enfin, il publie régulièrement des analyses économiques sur son site www.conjoncture-dz.com.
Pour plus d’informations, consulter le site : www.ecotechnics-int.com.