Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Se souvenir de moi

S'inscrire
Recherche:

Pays les plus riches d'Afrique /Fmi 2023

Date de création: 03-10-2023 19:31
Dernière mise à jour: 03-10-2023 19:31
Lu: 149 fois


FINANCES- ETUDES ET ANALYSES- PAYS LES PLUS RICHES D’AFRIQUE/FMI 2023

 

Le Fonds monétaire international (FMI) a mis à jour (début octobre 2023) ses données relatives à la richesse mondiale mesurées sur la base du Produit intérieur brut (PIB), à prix courant, exprimé en dollar. En tête du classement, on retrouve le Nigeria, avec un PIB évalué à 477 milliards de dollars en 2022, suivi de l’Égypte (475 milliards de dollars), puis l’Afrique du Sud (406 milliards de dollars). Les trois pays sont ensuite talonnés, en termes de richesse, par l’Algérie, le Maroc et le Kenya. La Côte d’Ivoire et le Ghana quittent ce Top 10 alors que l’Angola fait son retour grâce à l’envolée du cours du baril de pétrole, dont il est le second producteur africain, et la RDC y fait son entrée grâce notamment à sa production minière et aux réformes structurelles mises en place par les autorités.

Dans son nouveau rapport, le FMI étend ses projections de croissance à l’horizon 2028 et il en ressort qu’en Afrique, le classement des 10 pays les plus riches ne connaîtra que peu de bouleversements. Les projections du Fonds monétaire international sur la période 2021-2028 laissent en revanche apparaitre une progression sensible du PIB (mesure globalement retenue pour évaluer la richesse d’un pays).

Sur la période 2021-2028, ces pays verront leur PIB cumulé passer de 2.000 milliards à 3.145 milliards de dollars, soit une progression de 57,25%.

Mais si la richesse des grandes économies africaines va croitre sensiblement jusqu’en 2028, cette forte croissance ne sera pas totalement uniforme.

Disposant des réserves de gaz les plus importantes d’Afrique, le Nigeria, s’appuyant sur sa démographie de 220 millions de consommateurs, demeure, et pour longtemps encore, la première économie du continent. Après avoir repris sa place de premier producteur de pétrole africain, le pays, qui dispose d’un PIB de 477 milliards de dollars l’année dernière, devrait voir sa richesse croître fortement durant les années à venir pour atteindre 915 milliards de dollars en 2028. Le géant africain devrait largement creuser la différence avec son poursuivant immédiat, l’Egypte. Le pays des pharaons, deuxième puissance économique du continent, la restera. Son PIB passera de 475 milliards de dollars  aujourd’hui à 510 milliards en 2028, après cependant un net ralentissement en 2023 et 2024.

L’Afrique du Sud complète ce trio de tête. Les problèmes structurels que traverse l’Afrique du Sud, notamment le déficit d’électricité, mais aussi les problèmes de corruption et d’insécurité font que le pays ne devrait, selon cette étude, voir son PIB croître sur la période 2022-2028 que de 62 milliards de dollars, passant de 406 à 468 milliards de dollars, soit une évolution de 8,87%.

Coté changements, l’Algérie devra céder la 4e place de puissance africaine en termes de PIB à l’Ethiopie, un pays qui fut l’économie la plus dynamique du continent durant la décennie précédant l’apparition du Covid-19, mais dont le rythme de développement a été plombé au cours de ces trois dernières années par la combinaison de trois facteurs déstabilisateurs : La pandémie, la crise Russie-Ukraine et la guerre entre l’Etat fédéral et les rebelles du nord du pays. Grâce à ces performances, l’Ethiopie devrait passer du rang de 7e puissance économique africaine en 2022 à celui de 4e pays le plus riche d’Afrique, dès 2026, selon le FMI.

Le Maroc devrait occuper le 6e rang des grandes économies africaines avec un PIB devant passer de 138 milliards de dollars à 182 milliards de dollars, sur la période 2022-2028, soit une hausse de 44 milliards de dollars.

À noter que la plupart des pays du top 10 sont aussi les pays les plus peuplés du continent et ceux disposant d’importantes ressources naturelles. Le Nigeria, l’Algérie et l’Angola, classé 8e en 2028, sont ainsi les principaux producteurs de pétrole africains.